Jeu d'acteur
face caméra
avec Marc Barbé

Jeu d’acteur face caméra est une formation de 70 heures en présentiel. Cette formation entre dans les dispositifs prévus par la loi pour la formation continue et peut, à ce titre, être entièrement prise en charge.

Nous pouvons vous guider dans les démarches à suivre.

Logo qualiopi

LE DéROULé

La caméra est un outil avec lequel il faut devenir intime pour pouvoir l’oublier, s’en affranchir pour libérer le jeu.

Les contraintes techniques (cadre, lumière, valeur de plan), les contraintes de temps, à la télévision, on n’a souvent le temps que pour deux ou trois prises par plan, sont à apprivoiser, comme il faut apprendre à comprendre très vite les intentions du réalisateur afin que tous avancent efficacement dans la même direction.

J’imagine travailler en trinôme, deux jouent une scène filmée (3 prises) dirigée par le troisième.
On visionne, on analyse en groupe, on affine les directions, on re-filme, on re-visionne, 3 ou quatre fois.

On fait en groupe la synthèse de l’expérience, on intervertit les rôles et on fait le même travail avec une autre scène. Il faudrait aborder des registres et niveaux de jeu différents (comédie, drame) et des focales différentes (gros plan, plan américain, plan large).

Jeu d'acteur face caméra
avec Marc Barbé

Intégrer les contraintes techniques d’un tournage dans son jeu face caméra (déplacement, plan, limite du champ, etc.).

Gérer son engagement émotionnel et physique, en trouvant la juste distance.

Appliquer les consignes en conjuguant initiative et disponibilité dans son espace de jeu.

Enseignants: Marc Barbé

Durée: 70 h soit 10 jours de 7h.

Moyens pédagogiques: Support de cours, ressources et références biographiques, audio, vidéo.

Moyens techniques: Caméra vidéo ordinateur, écran de projection et vidéo projecteur.

Nombre de participants: 12 maximum.

Modalités d’évaluations : Assiduité & progrès plus que réussite. Analyse du jeu et des émotions.

Plan Pédagogique


1/
Sabstraire de la caméra et libérer son jeu :

La caméra est un outil avec lequel il faut devenir intime pour pouvoir l’oublier, s’en affranchir pour libérer le jeu.

2/ Jouer avec les contraintes :
Les contraintes techniques (cadre, lumière, valeur de plan), les contraintes de temps (à la télévision, on n’a souvent le temps que pour deux ou trois prises par plan) sont à apprivoiser, comme il faut apprendre à comprendre très vite
les intentions du réalisateur afin que tous avancent efficacement dans la même direction.

3/ Travail de groupe :
Travail en trinôme, deux jouent une scène filmée (3 prises) dirigée par le troisième. On visionne, on analyse en groupe, on affine les directions, on refilme, on revisionne, 3 ou quatre fois.

4/ Exercice de synthèse :
On fait en groupe la synthèse de l’expérience, on intervertit les rôles et on fait le même travail avec une autre scène. Il faudrait aborder des registres et niveaux de jeu différents (comédie, drame) et des focales différentes (gros plan, plan américain, plan large).

A propos de Marc Barbé

Marc Barbé débute à l’écran en 1993 en incarnant un poète toxicomane dans En compagnie d’Antonin Artaud de G. Mordillat, aux côtés de Sami Frey. 3 ans plus tard, il fait une apparition dans Le Cri de la soie d’Y. Marciano. En 1998, il fait une rencontre déterminante pour sa carrière en la personne de P. Grandrieux. Avec Sombre, le cinéaste lui offre le rôle d’un serial-killer qui ne peut s’empêcher de tuer les femmes qu’il désire. 4 ans plus tard, les deux hommes se retrouvent pour La Vie nouvelle où l’acteur incarne un vendeur d’esclaves au Kosovo. Entre ses apparitions au théâtre et à la télévision l’acteur obtient le rôle principal de Paddy aux côtés de Julie Gayet et de Trois huit dans lequel il joue le violent Fred qui harcèle Gérald Laroche sur son lieu de travail. Puis en 2004, il est à l’affiche de Pourquoi (pas) le Brésil?, une mise en abyme du métier de réalisatrice selon L. Masson.

Le comédien continue de tourner régulièrement et obtient un second rôle de choix dans 2 grosses productions françaises sorties en 2007 : Il est Raymond Asso dans La Môme, le biopic consacré à Edith Piaf d’O. Dahan, et le rustre capitaine Berthaut dans L’Ennemi intime de F. Emilio Siri. La qualité de ces deux interprétations seront confirmées l’année suivante par sa participation à la série policière Flics d’O. Marchal et dans Coupable de L. Masson avec Jérémie Renier. Il retrouve le comédien en 2012 pour un autre biopic, Cloclo.

Alors qu’il est plus habitué aux rôles sombres et torturés comme celui d’un père qui abandonne sa famille dans Gamines ou celui de Vargas dans le provocateur Nuit de chien, le réalisateur Samuel Collardey lui propose de camper un entraineur sportif venant en aide à un jeune Sénégalais dans Comme un lion (2013).

INSCRIPTION

Cette formation entre dans les dispositifs prévus par la loi pour la formation continue et peut, à ce titre, être entièrement prise en charge.

Quelque soit votre statut professionnel, n’hésitez pas à nous contacter ou à contacter l’organisme dont vous dépendez (AFDAS, Pôle Emploi, DRH, OPCO, etc.) pour obtenir plus d’informations sur les financements possibles de vos formations.

logo commande

Prochaine session du 05/12 au 16/12/2022

Inscrivez-vous dès maintenant ! Les formations présentielles ont lieu à Strasbourg.

Laissez nous un message

Merci de nous contacter au moins un mois à l’avance afin que votre formation puisse être prise en charge dans les délais.

Quels sont les financements possibles selon mon statut ?

Contactez l’AFDAS et la maison des artistes.
 

Contactez l’AFDAS

Contactez votre conseiller Pôle Emploi ou la Région

Contactez votre DRH

Contactez votre OPCO ou l’URSSAF